ukReconnu coupable pour terrorisme, organisation d’un groupe terroriste et de trafic d’armes, le réalisateur a été condamné à 20 ans de prison. Sentence condamnée par la communauté internationale.

Le Festival du film de Sarajevo avait lancé un appel pour sa libération, ce qui n’a pas été fait. Le réalisateur d’origine ukrainienne Oleg Sentsov a fini par être condamné à vingt ans de prison. Le verdict a été suivi d’une mesure de détention «à régime sévère», qui prévoit des conditions d’emprisonnement rigides, avec des accès réduits au couloir ou encore dans la fréquence des courriers.
Le cinéaste de 39 ans a été condamné avec Alexandre Koltchenko, un jeune anarchiste de 26 ans, qui bénéficie de 10 ans de prison. Les deux hommes avaient été capturés en Crimée plusieurs semaines après l’annexion de cette péninsule ukrainienne par Moscou et emprisonnés en Russie.

L’avocat du réalisateur, Dmitri Dinze, a déclaré que son client va faire appel et a parlé d’une condamnation qui dépasse l’injustice et le non-droit», d’après l’agence de presse russe Tass.

Plusieurs réactions internationales

Le président ukrainien Petro Porochenko a tenu à soutenir les deux prisonniers sur Twitter: «Tiens le coup Oleg! Le temps viendra pour ceux qui ont organisé ce procès contre toi de passer sur le banc des accusés».
L’ARP, la société civile des auteurs-réalisateurs-producteurs, dans un communiqué de presse, parle «d’une sentence qui dépasse un acte de justice». L’ONG Amnesty International a, de son coté, parlé d’une justice qui rappelle les «procès staliniens». Et la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, de dire qu’elle «très attentive» à la situation.