bronzDans le cadre de l’examen du projet de loi santé contre l’avis du gouvernement, le Sénat a pris la décision lors d’une session d’interdire dès 2017 des cabines de bronzage à UV car elle représente un danger.

« Le rôle nuisible de ces cabines, dans l’apparition des cancers de la peau, est scientifiquement établi par le Centre international de recherche sur le cancer », a lancé le sénateur Jean-François Longeot (UDI-UC) en précisant que « les cancers de la peau ont été multipliés par deux en dix ans ».

Cette prohibition a cependant peu de chances d’être certifiée après le retour du texte face à l’Assemblée nationale.

« La dangerosité de l’exposition aux rayons UV est véridique et l’accroissement des mélanomes doit nous contraindre à agir. Mais faut-il interdire ? », a posé la question la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Celle-ci a rappelé que les sur les cabines, plusieurs règles existent depuis 1997 et celles-ci ont été consolidées en 2013. « Le projet de loi ne s’arrête pas là, car il interdit les forfaits illimités, la mise à disposition des cabines à domicile, la vente à des particuliers de ces cabines et exige la formation des professionnels », a-t-elle indiqué.

Elle a aussi précisé qu’en compagnie de nombreux ministres de la santé elle a interpellé la Commission européenne et qu’un groupe de travail a été établi pour la cause.