antRien n’explique ce rachat, suite à son prix qui n’est pas justifié soit 50 millions d’euros et 30 millions d’euros de bonus pour Anthony Martial qui n’a pas encore assez d’expérience et qui vient d’être acheté par Manchester United. Un rachat très commenté dans la presse britannique.

En Angleterre, ce genre d’affaire est toujours difficile à digérer et passe difficilement. Et c’est alors que le Manchester United sur qui les projecteurs sont braqués ce mardi suite au recrutement d’Anthony Martial pour 50 millions d’euros et un bonus de 30 millions.

Recherchant un attaquant mondial depuis que le mercato a commencé mais refusé ou en retard sur plusieurs dossiers comme Pedro et Neymar. Les machuniens ont acheté un joueur âgé de 19 ans pour un montant situé au-dessus de la moyenne, alors qu’il n’est encore qu’un espoir du footabll français et qui n’a pas encore passé une saison pleine.

Le Daily Mail n’y est pas allé de façon douce en qualifiant la nouvelle recrue des Reds devils d’ « adolescent inconnu », tandis que les quotidiens britanniques avaient cependant renouvelé la rente récente d’un Chelsea prêt à déposer 55 millions d’euros sur la table pour s’attacher les services de ce joueur qui a été formé à l’OL.

Les autres tabloïds sont allés plus loin en ciblant les dirigeants du club avec Martial Flaw qui fait la une du Sun Sport, « loi martiale » admet un défaut, que le recrutement est dominé. Ce Louis van Gaal absolument fou.
350 millions d’euros déboursés

Si l’ex entraineur du Bayern Munich n’arrive pas à avoir le titre en Premier League, et à faire le figurant en Ligue des champions, sa popularité risque lui retourné sur la figure. Depuis son arrivé sur le banc manchunien, il dépensé 350 millions d’euros ont été dépensés pour l’achat de 13 nouvelles recrues sans pourtant proposé un jeu impressionnant et en occupant uniquement la 4e place du classement.