La Provence, terre de prédilection du rosé où sa production constitue un art de vivre. Fabriqué dans la région depuis 26 siècles, le rosé est un vin qui se déguste dans toutes les occasions et qui se marie aussi bien avec la gastronomie provençale qu’avec la cuisine du monde. Découvrez comment le plus vieux du monde a conquis le cœur de tout les continents.

Quand les autres régions se mettent au rosé

Il est loin le temps où le rosé n’était fabriqué qu’en Provence. Depuis longtemps, les grandes régions productrices de vins millésimés ont été séduites par le rosé et son gout fruité. La Bourgogne, le Languedoc-Roussillon ou l’Aquitaine font désormais partie des régions qui cultivent avec amour le rosé. Mais bien sûr, sa région d’origine reste la première productrice en fournissant 35% de la production nationale. Et le rosé de Provence est la référence pour les amateurs.

Le rosé, un vin pour être dans la tendance ?

Le-rosé-un-vin-à-succès-au-delà-de-la-Provence

Depuis plusieurs décennies, l’engouement de la France et du reste du monde pour le rosé ne cesse d’augmenter. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 23 ans, la consommation du rosé a presque triplé dans l’Hexagone. Avec 36 millions de consommateurs annuels, c’est le vin à la mode. Celui que l’on sort dans toutes les occasions pour passer un moment convivial en famille ou entre amis. En apéro, au milieu ou à la fin du repas, le rosé est de toutes les parties.

Le monde n’est pas en reste puisqu’en 10 ans, la consommation a augmenté de 15%. De l’autre côté de l’Atlantique, l’importation de vin rosé de Provence a évolué de 40% entre 2012 et 2013.

Pourquoi le rosé plait-il autant ?

Les raisons de ce succès sont multiples. Le rosé est un vin qui n’a pas besoin de protocole et se marie avec tous les plats, à part les vinaigrettes bien entendu. Actuellement, la tendance est à la cuisine du monde : thaï, chinoise, japonaise. Les plats exotiques déferlent sur les tables. Un rosé bien frais rehausse à la perfection leur gout.

Par ailleurs, contrairement au rouge ou même le rosé qui exige un repas structuré, vous pouvez très bien déguster le rosé sur le pouce, avec un burger et des frites.

Par ailleurs, ces dernières années, le rosé est passé à une vitesse supérieure. La qualité s’est améliorée avec l’installation d’un centre de recherche dédié au rosé. Les techniques de son élaboration ont évolué mais restent jalousement gardées par les Provençaux.